Les restaurants Noglu et Helmut Newcake

Les restaurants Noglu et Helmut Newcake

Hello 🙂
Cet article est le premier de la série On a testé pour vous. Notre idée était de développer une partie dédiée aux tests de tout ce qui se dit « sans gluten ». Au vu de la progression et du nombre de visiteurs toujours plus nombreux sur le blog il devenait important de vous proposer une telle catégorie. L’objectif sera donc, à terme, de proposer divers tests de restaurants ou encore de nouveaux produits telles que de la farine, levure, préparations…

Nous avons profité d’un pont de mai pour partir un week-end à Paris ! Nous y sommes allés avec l’objectif en tête de tester les deux restaurants sans gluten du moment, à savoir le Noglu et le Helmut Newcake. Alors que Noglu vient de se voir recommander par le Monocle magazine, nous verrons que ces restaurants nous ont apporté tant un lot de surprises que de déceptions.

Noglu

IMG_20150508_192339

Nous avons d’abord essayé le restaurant Noglu, le vendredi 8 mai dernier. La réservation était à 20h, or nous sommes arrivés à 19h30 pour l’ouverture. Malgré la foule qui attendait, nous avons quand même réussi à manger plus tôt. C’était appréciable 🙂

Le restaurant est découpé en deux parties, l’une en bas où l’on mange les uns à côté des autres, face à la cuisine (plutôt original), l’autre à l’étage, où l’on retrouve des tables de deux ou quatre personnes. Des petites bougies sont disposées sur les tables. Nous étions à l’étage et niveau ambiance, on peut dire que c’était plutôt cocoon.

Une fois à table, les serveurs nous accueillent avec le sourire, nous demandent ce que l’on désire boire (eau plate ou gazeuse, sans dire si le pichet d’eau existe) et nous offrent 4 gougères au fromage. Quoi de plus magnifique que d’apporter des amuses gueules qu’un malade cœliaque peut manger ?? Un rêve ! Tellement que Monsieur en a re-demandé.

Pour la suite, on a trouvé que les serveurs étaient peut-être un peu brusques en prenant rapidement les commandes : le choix devait être vite fait. La carte est un tableau, écrite à la craie. L’écriture était incompréhensible à certains endroits et faire remarquer cette incompréhension au serveur le lassait … Sinon, les plats sont arrivés eux aussi assez vite, donc c’était un mal contre un bien.

Pour l’apéro, en plus des gougères (offertes, rappelons-le), Madame a pris du cidre et Monsieur une bière. Que dire de la bière ?… Une seule variété proposée, qui plus est, une Ambrée que nous pouvons acheter à 20 minutes de chez nous, en Belgique. Pire encore, celle-ci était proposée à 6€, en sachant que nous la trouvons à … 1.50€.

Au final, Madame et Monsieur ont pris un hamburger avec frites maison. Oui enfin… 3 frites quoi. À première vue, l’assiette est peu remplie et nous lisons chacun de notre côté une petite déception quant au nombre de frites.
Le hamburger était très bon, les frites un goût de trop peu et la salade qui passe bien. Madame n’a pas fini son assiette faisant le plaisir de Monsieur. Par ailleurs, du pain nous a été servi pour accompagner le repas. Mais ni une ni deux lorsqu’arrive la fin du repas, le pain nous est repris. Toujours avec cet aspect maladroit et brusque.

Le dessert que nous avons pris était un amandier à 9€. Nous redoutions sa taille mais nous n’avons pas été déçus ! Il était excellent.

IMG_20150508_195540 IMG_20150508_201003IMG_20150508_203516

 

Bref, au total nous en avons eu pour la somme de … 75€. Pour deux personnes. Ça fait très mal. Autant, manger sans gluten et sortir du restaurant avec le ventre rempli, être sûr qu’on ne sera pas malade … c’est un énorme plaisir pour tous les intolérants. Autant, c’est Paris. Mais peut-être que la population visée par Noglu n’est pas les intolérants mais bien les personnes faisant un régime sans gluten pour suivre la « mode », qui peuvent en donner le prix.

Helmut Newcake

Notre deuxième expérience a été réalisée avec Helmut Newcake qui était prévue le dimanche midi, pour le « brunch ».helmut

 

Le restaurant est une pièce moyenne et lumineuse. Il y a des places avec des fauteuils, des tables rondes, de deux et quatre personnes. Cependant, nous avons eu les seules places qu’il restait, à savoir sur le comptoir donnant vue sur rue. A noter que ce comptoir collait, rien qu’en y laissant son téléphone ou en y posant la main. Très désagréable.

Le brunch, c’est une formule à 24€ exclusivement le dimanche midi, sans trop savoir ce qu’il y aura dedans, mais en sachant que c’est bio. Une fois installés, on nous informe qu’il existe 2 options pour la viande, selon ce que l’on aime, et 2 types de pancakes (bananes ou bacon). Nous avons pris deux menus au jambon de Bayonne ainsi qu’un pancake aux bananes pour Madame et un pancake au bacon pour Monsieur. On nous demande aussi ce que l’on veut boire : une boisson chaude ET froide par personne sont comprises dans le menu. On a le choix entre le jus d’orange ou pamplemousse, et le traditionnel thé/café. Une grande variété de thés est proposée, Madame est ravie. Par contre, les boissons chaudes sont servies en même temps que les boissons froides. Nous avons demandé, il n’était pas possible de les servir à la fin du repas. Autant dire que le café, en plus d’être petit, était froid à la fin du repas.

L’assiette arrive relativement vite, elle est composée d’une salade de betteraves, feta, salade, jambon de parme, jambon de Bayonne, des œufs brouillés et le pancake. On nous sert également une corbeille de pains composée par doublon de pain, pain de mie, brioche au chocolat, chouquettes … Même si les morceaux sont petits, on est quand même plutôt contents. Le pain est bon, et cette fois-ci on les a mis dans nos assiettes pour être sûrs de pouvoir les manger 🙂
La dégustation est plaisante jusqu’à ce que Madame mange son pancake aux bananes, qui a également le goût de saumon. Étrange. Madame n’en revenait pas.

Une fois fini, on nous informe qu’on a le droit à un dessert. Le dessert du jour était un cheesecake au chocolat blanc, très très bon. Le morceau était ni trop grand ni trop petit. Helmut Newcake propose également à la vente d’autres desserts : cheesecake, éclairs, muffins, etc. même si les parts paraissent petites pour le prix (en moyenne, 4/5€).

IMG_20150510_131000 IMG_20150510_131016

 

 

IMG_20150510_134413En résumé, un brunch sympa, avec des serveurs sympas, à l’écoute, mais l’assiette reste chère pour des produits Bio (qui sont naturellement sans gluten) et pas assez grande. La qualité des aliments ou même du service est très bonne même si le Brunch est destiné à être rapide (moins d’une heure pour tout manger). Nous avons même pu parler au chef cuisto, qui nous a donné plein de petits conseils pour nos prochaines réalisations.
Au final, nous sommes ressortis de là avec le ventre presque rempli. Dommage que pour le prix, le repas ait été rapide. Gros bémol également que les tickets restaurants ne soient pas acceptés le samedi ni le dimanche. En voyage le week-end, ça plombe un peu le budget des extras.

Le mot de la fin

Ces deux restaurants sans gluten donnent aux intolérants une impression de liberté dans ce qu’ils mangent. Cependant, cette liberté a un coût, malgré une prestation mitigée et une assiette pas forcément remplie à son maximum.